À la Une

Actualités

  1. Nouveau baccalauréat, Parcoursup : l’arbre pédago-innovant qui cache la forêt sélective-libérale

    Exposé des motifs La réforme du baccalauréat général, présentée par le ministre de l’éducation J.M. Blanquer comme « un tremplin vers la réussite » propose des innovations intéressantes qui correspondent à certaines orientations soutenues par les écologistes depuis de nombreuses années, mais sa mise en œuvre et la mise en place de Parcours Sup, comme l’absence de propositions pour réduire les inégalités entre les établissements risquent d’instaurer un lycée plus complexe et plus sélectif, aggravant les inégalités sociales qu’il prétend combattre. …

    Lire la suite
  2. Réforme du baccalauréat et de l’entrée à l’université : des propositions intéressantes, des inquiétudes légitimes

    Les écologistes ont accueilli avec intérêt la remise du rapport Mathiot « Construire le lycée des possibles » et jugent certaines propositions intéressantes. Ils soutiennent également les revendications des mouvements lycéens, étudiants, des parents d’élèves et de certains syndicats qui, ensemble, alertent sur les effets fortement inégalitaires de l’introduction d’une sélection à l’université et sur le manque de moyens alloués à l’enseignement supérieur. …

    Lire la suite

Communiqués

  1. Communiqué de la commission

    Après les mobilisations récentes, beaucoup d’interrogations apparaissent sur le rôle de l’Ecole dans la formation des citoyens. Ce réflexe n’est pas nouveau. Et comme d’habitude des enseignants, des observateurs de terrain rappellent qu’ils avaient déjà alerté sur des difficultés du débat entre élèves, entre élèves et enseignants, entre des parents et l’Ecole. Et qu’ils n’avaient pas attendu des ordres venus d’en-haut pour imaginer des solutions. …

    Lire la suite

nos idées

  1. Relocaliser l’école

    J’ai commencé à penser différemment les questions de l’école (qui ont occupé une grande partie de ma vie professionnelle) après la lecture du dernier livre de Naomi Klein : Tout peut changer. Capitalisme & changement climatique (Actes Sud). Cette somme sur le réchauffement climatique, bien écrite et très documentée, m’a fortement impressionné. Si l’on en croit l’auteur, ni les conférences internationales depuis trente ans ni les bons sentiments des uns ou des autres ne changent le cours des choses. Au contraire, les politiques menées nous entraînent gaiement à la catastrophe : phénomènes naturels, déstabilisation générale, déplacements de population, guerres… Prendre le chemin inverse devrait donc être le seul horizon de nos engagements de vie et de pensée. …

    Lire la suite
  2. L’épuisable et l’inépuisable par Philippe Meirieu

    Un principe fonde l’écologie politique : prendre soin du monde et de ses habitants. De là, une multitude de combats : contre le pillage de nos richesses matérielles, pour les droits humains et la justice, en faveur d’un nouveau modèle de développement, national et international. Ainsi deux questions structurent solidairement notre projet : celle de l’irréversibilité des dégâts que nous faisons subir à la planète et celle de notre capacité à mobiliser l’intelligence des humains pour qu’ils puissent construire ensemble un monde habitable et solidaire. Deux objets de travail et de lutte doivent donc nous occuper prioritairement : l’énergie et l’éducation. L’épuisable et l’inépuisable. …

    Lire la suite

Remonter